Depuis quelques semaines déjà sévit sur la blogosphère littéraire un nouveau virus tag qui consiste à décrire, en quelques questions, nos habitudes de lecture. Cela fait donc quelques semaines que je lis avec intérêt et amusement les us et coutumes littéraires de mes comparses, tout en espérant ne pas voir mon nom apparaître en bas de l'article, car un tag, c'est bien connu, ça se refile encore plus vite qu'une envie de lire. Je pensais y échapper pour de bon, voyant la plupart de mes blogs réguliers refiler le bébé à d'autres victimes, ou refusant de faire suivre cette chaîne. C'est qu'on ne se méfie jamais assez des autres. Ceux qui ne laissent pas souvent des commentaires sur votre blog, mais qui n'oublient votre existence dans ces cas-là. Ceux qui attendent sournoisement que vous passiez sur leur site pour que vous vous rendiez compte par vous-même que vous avez été "taggé", sans venir le fanfaronner dans un commentaire. En l'occurence, je veux parler d'Emma, l'hôtesse du Café Book, qui mine de rien, laisse mon nom flotter au pied de son article comme un bouchon à la mer, attendant innocemment que son propriétaire daigne venir le repêcher. C'est donc chose faite. Voici mes habitudes de lecture :

Où et quand?

Principalement le soir, dans mon lit. Je ne peux m'endormir sans lire, mais je ne peux pas m'endormirpglondonPETERPANstatue si le livre est intéressant! D'aucuns me demandent encore pourquoi je ne lis pas que des livres chiants... Que voulez-vous que je leur réponde? Mon petit plaisir, c'est également de lire au lit le matin, ou encore mieux, dans mon bain, quand mon emploi du temps me le permet. Mon cerveau est beaucoup plus réceptif avant midi, et mon rythme de lecture s'en trouve en général accru.
Quand le soleil s'y prête, j'aime beaucoup partir avec un bouquin dans les parcs, m'asseoir sur un banc, à l'abri d'un eucalyptus, avec le rire des enfants en bande-son. Mon plus beau souvenir géographique de lecture restera Hyde Park, ou même encore mieux, lire Jonathan Coe sous la statue de Peter Pan à Kensington Gardens, au coeur de Londres.

Comment je choisis mes lectures?

Au départ, je ne lisais que des auteurs ayant déjà fait leur preuves. Soit peu de contemporains. Puis j'ai suivi les conseils d'amis, et je me suis mis à la littérature de gens qui vivaient encore. Il faut avouer que maintenant, entre mes goûts littéraires plus affirmés et le panel incroyable que fournit les blogs littéraires, je pioche au fil de mes découvertes, essayant d'associer univers qui semble me plaire avec avis positif d'un blogger dont j'aime les choix.

Quel style de lecture?

Je n'ai pas a priori UN style de lecture, mais disons que ce que j'apprécie dans un roman (car je ne lis quasiment que des romans), c'est tout d'abord une histoire originale, ou du moins un point de vue original. Je suis pas friand des livres intimistes. Pour moi, une lecture doit être un feu d'artifice, une explosion de sensations et d'images. J'aime ce qui est décalé. Dans ce sens, j'aime les romans pleins d'humour. Pas forcément emplis de gags, mais qui utilise l'ironie, voire l'humour noir, pour dépeindre les événements. Il est vrai que la littérature anglo-saxonne, ou même d'ailleurs (italienne notamment), correspondent plus à mes choix. Mais je découvre au fur et à mesure que certains auteurs français rivalisent très bien avec leurs homologues étrangers.

Qu'est-ce que j'attends de mes lectures?

Moi, avant tout. Car c'est ce que nous cherchons dans toute chose. J'attends de découvrir tout ce que je suis, mes limites, mes facettes à travers le regard d'autres auteurs. De la même façon qu'on se fait des amis. Ce qu'on aime chez les autres, c'est d'abord cette partie commune qui nous lie à nous-mêmes.

Mes petites manies?

Je n'ai pas de véritables manies qui pourraient s'apparenter à des TOC, mais j'aime sentir qu'un livre a vécu. C'est pourquoi j'aime les livres d'occasion. J'aime qu'on me rende un livre que j'ai prêté dans un état différent que quand un ami me l'a emprunté. J'ai moi-même pour habitude de casser la tranche des livres une fois arrivé à la moitié de ce ceux-ci. Bizarrement pourtant, je ne corne jamais les pages. J'utilise toujours un marque-pages. Et je ne lis la quatrième de couverture qu'une fois fini le livre, pour voir si le livre a été bien vendu, ou en tout cas si le résumé reflète ce que j'ai ressenti. Je déteste en savoir trop sur un livre que je suis sur le point de découvrir.

Ayant constaté que ce tag avait encore échappé à certains, je serai curieux de découvrir les habitudes de Yueyin et de Lily. Je vous donne carte blanche pour votre vengeance, les filles...