45285921Roman de Stieg Larsson (2007)
Livres de Stieg Larsson déjà lus : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (2005) La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette (2005)

Quatrième de couverture :
Que les lecteurs des deux premiers tomes de la trilogie Millénium ne lisent pas les lignes qui suivent s'ils préfèrent découvrir par eux-même ce troisième volume d'une série rapidement devenue culte.
Le lecteur du deuxième tome l'espérait, son rêve est exaucé : Lisbeth n'est pas morte. Ce n'est cependant pas une raison pour crier victoire : Lisbeth, très mal en point, va rester coincée des semaines à l'hôpital, dans l'incapacité physique de bouger et d'agir. Coincée, elle l'est d'autant plus que pèsent sur elles diverses accusations qui la font placer en isolement par la police. Un ennui de taille : son père, qui la hait et qu'elle a frappé à coups de hache, se trouve dans le même hôpital, un peu en meilleur état qu'elle...
Il n'existe, par ailleurs, aucune raison pour que cessent les activités souterraines de quelques renégats de la Säpo, la police de sûreté. Pour rester cachés, ces gens de l'ombre auront sans doute intérêt à éliminer ceux qui les gênent ou qui savent.
Côté forces du bien, on peut compter sur Mikael Blomkvist, qui, d'une part, aime beaucoup Lisbeth mais ne peut pas la rencontrer, et, d'autre part, commence à concocter un beau scoop sur des secrets d'Etat qui pourraient, par la même occasion, blanchir à jamais Lisbeth. Mikael peut certainement compter sur l'aide d'Armanskij, reste à savoir s'il peut encore faire confiance à Erika Berger, passée maintenant rédactrice en chef d'une publication concurrente

Mon avis :
Il est toujours difficile de clore une trilogie. Peur de décevoir, risque de perdre certains personnages ou certaines intrigues en route, lassitude... Avec ce tome, Stieg Larsson nous a fait un beau cadeau, parce que La Reine dans le palais des courants d'air, c'est l'apothéose de Millénium, le plaisir du premier et du deuxième multiplié par 10.
L'auteur jongle avec les intrigues pour nous proposer un ensemble cohérent et vertigineux, tout en réussissant à décrypter pièce par pièce le puzzle du complot. Souvenez-vous : dans le premier tome, deux enquêtes avançaient en parallèle, celles de Mikael et de Lisbeth. Dans le deuxième tome s'ajoutaient les recherches de la police. Ici, c'est un festival d'enquêtes qui s'entrecoisent et se recoupent pour mieux arriver à un but commun : sauver Lisbeth Salander.Sieg_Larsson6
Ce troisième tome prend le temps de revenir en arrière, dans l'enfance de Lisbeth, mais même avant. Chaque page nous régale de détails supplémentaires qui permettent au lecteur d'appréhender tout l'univers de Larsson dans sa globalité. De plus s'ajoute l'histoire en parallèle d'Erika Berger dans un autre journal. Histoire superflue? Non, car le nom de la trilogie, c'est Millénium, c'est donc bien l'histoire quotidienne d'un journal que l'auteur a décidé d'évoquer dans cette saga. Et quoi de plus prenant que le dilemme que traverse Erika en changeant de bord? D'autant plus que tous les chapitres qui lui sont consacrés sont autant de bouffées d'oxygène dans la course à la Lisbeth.
D'ailleurs, en parlant de Lisbeth, c'est un tour de force que nous offre l'écrivain, en faisant de l'héroïne un point central immobile. Cette jeune femme qui a toujours fait en sort de se débrouiller seule est contrainte de se soumettre à l'amitié des gens qui se sont (bizarrement) attachés à elle. La galerie de personnages que Larsson nous a proposé jusque-là s'agrandit encore. Les deux figures que l'on retient dans ce tome sont Evert Gullberg, figure de la dignité même, dernier pilier d'un empire qui s'effondre, et Rosa Figuerola, fantasme sur patte et flic de choc.
Autant dire que La reine dans le palais des courants d'air est un pur bijou et laisse un goût de regret quand on sait qu'on ne pourra plus lire de nouveautés de cet auteur. Mais cette trilogie est tellement dense qu'une relecture (ou deux) sont nécessaires pour apprécier l'unicité de cet OVNI littéraire.

D'autres avis : Amanda Meyre Florinette Grominou Jules Katell Moustafette Praline